<< Retour
Être là

 

 

 

 

   

 

 

En Algérie                         

La vie de  Jésus à Nazareth,  comprise comme mystère d'abaissement  et  de  partage de  la vie des hommes, a bouleversé Frère Charles et a marqué toute sa vie. Ainsi pour nous,  suivre le Christ,  c'est faire comme Il a fait: partager la vie des hommes, en solidarité de destin avec les pauvres,  ceux que le Père regarde   comme ses préférés.   Nous vivons parmi les minorités, les gens méprisés, ceux desquels l'Église est éloignée.

(Constitutions 1.6)

 «Les fenêtres de la fraternité donnent directement sur la rué et permettent un continuel dialogue avec ceux qui passent: avec Carmela, une veuve qui habite en face et qui vend toute sorte de choses, des cigarettes de contrebande au pain cuit encore au feu de bois; avec Paolo, ouvrier à la retraite; avec Clara et son enfant; avec Teresa, émigrée aux États-Unis, mariée à un américain et maintenant veuve, revenue avec les nerfs en morceau... et beaucoup d'autres. Au dernier étage habite Assuntina, propriétaire de la maison et «grand-mère» adoptive des /frères. Pas très loin des Algériens ont occupé des maisons abandonnées et vivent en vendant des cigarettes de contrebande sur la rue principale...».

Un frère

<<<---->>>

Être là | Le travail des mains | La vie ordinaire | Au coeur d'une culture | Il redescendit à Nazareth