<<Retour








Compo

Petits échos de la marche en Ardèche 2014


    « Avec Charles de Foucauld, avoir soif d'une terre nouvelle.... », c'est sur ce nouveau thème que je me suis lancée cette année encore sur les routes de l'Ardèche, avec une « nouvelle » équipe d'animation qui rassemblait trois générations de la marche : Yves (PFE), Bruno (prêtre Jésus Caritas), Anne Sylvei (laïque), Silvia (Disciple de l'Evangile), Eric (PFJ) et moi-même... de nouveaux jeunes (seulement 4 cette année), un nouvel itinéraire... toujours la même formule mais une toute nouvelle aventure !

Chemin faisant, nous avons pu méditer sur nos soifs et j'ai été touchée par la grande soif des jeunes à la fois au niveau spirituel et fraternel... la semaine partagée nous a permis d' incarner quelque chose à notre toute petite mesure de cette « terre nouvelle » à laquelle nous aspirons, je vous partage ma méditation post-marche...

    Une terre nouvelle qui fait place à la diversité culturelle...Même si les jeunes étaient peu nombreux, j'ai été frappée par la diversité des pays d'origine et des liens que nous avons fait dès le premier soir qui instauraient dès le début une familiarité … Ile Maurice, Chine, Allemagne, Italie, Afrique du Sud, différents coins de France... pluralité des langues aussi qui ont pu s'exprimer dans les bénédicités et aussi dans nos échanges quotidiens, non sans humour... quelle surprise de découvrir que les mots « aïe, atchoum, cocorico, cot cot ... » ne sont pas universels ! Chemin faisant nous avons été reliés aussi à d'autres pays : le moyen-Orient, le Vietnam... comment ne pas penser en marchant à tous ses déplacés qui n'ont pas « d'endroit où reposer la tête » !

    Une terre qui se laisse abreuver par la Parole de Dieu et la parole des autres...le temps d'une retraite est toujous un temps privilégié pour laisser la Parole nous parler et descendre, tracer son chemin en nous et nous transformer... A St Laurent les Bains (ville de cure thermale), nous avons eu la joie de trouver une fontaine avec de l'eau à 53° ! quel bonheur en ces jours de grand froid et aussi pour ma part après les douches froides du jour précédent ! Sur un panneau il était écrit comment cette eau était devenue une eau thermale et bienfaisante ! Il y a des milliers d'année elle s'est infiltrée dans des grandes failles, est descendue très profond (2500 ou 3500 m) et là s'est réchauffée, minéralisée, enrichie puis est remontée lentement... 17000 ans ! Je trouve que c'est très symbolique et une invitation pour nous à ne pas avoir peur de nos failles car la Parole de Dieu peuts'y infiltrer, nous transformer en profondeur, et rejaillir en parole bienfaisante pour les autres...c'est aussi une invitation à la patience... à découvrir la Grande Patience et la Grande Confiance de Dieu envers sa création et ses créatures... « ma parole ne reviendra pas sans avoir accompli sa mission ».. une Parole bienfaisante et thérapeutique !

    Une terre où se construit la fraternité et où chacun peut trouver sa place et être accueilli avec ses dons mais aussi avec ses fragilités... sans en être « désolé » ni culpabilisé d'avoir besoin des autres ou de les déranger ! J'ai été très touchée par toutes les petites attentions fraternelles de chacun dans le groupe, les regards, les sourires, les petits gestes et les paroles qui rassurent, relancent dans la confiance, apaisent, encouragent, la capacité de chacun de pouvoir «se déplacer » pour faire face aux fragilités qui se sont exprimées notamment pour Anne-Sylvie et Yves qui n'ont pas pu marcher comme ils l'auraient désiré au départ !Nous avons pu faire l'expérience de nous porter les uns les autres et de trouver dans cette entraide fraternelle une vraie force.

    Une terre où l'autre, l'étranger est le bienvenu, accueilli... nous avons pu vivre tout au long de notre marche de belles rencontres, être accueilli dans les campings (avec 2 apéros car l'on marche toujours sur 2 jambes!!), accueillir pour la célébration de l'eucharistie où des gens du village étaient ravis de pouvoir célébrer avec nous. L'un d'entre eux nous disait même que c'était un musulman (le seul du village) qui l'avait informé d'aller voir à l'Eglise car il se « passait » quelque chose !... Rencontres aussi sur le chemin de nombreux cueilleurs de champignons et un cueilleur de myrtilles...il est bon de croiser des gens bien enracinés dans un contact avec la nature et les choses simples qui me rappellent de me « laisser attirer par ce qui est simple ».

    Une terre qui est un espace pour le chant et la louange, un espace où circule la joie et l'humour, un espace de contemplation.. la joie était bien présente pendant la semaine et l'humour nous a permis d'avancer dans un climat de bonne humeur et de relativiser les petits « maux » du chemin. Il est bon de chanter ensemble et aux sons des guitares les louanges du Seigneur pour sa Création si belle qui s'offrait à notre regard... j'ai pour ma part pris de belles photos intérieures de ces grands espaces en espérant pouvoir les retrouver quand je manquerai de respiration en région parisienne.


Marche 2014

   

    Une terre où la soif de l'homme et la soif de Dieu se rejoignent... pendant cette semaine nous avons pu repérer, nommer, exprimer, crier nos soifs... contempler Dieu attentif et à l'écoute de nos soifs, des reproches que nous pouvons lui faire face aux manques et non réponses apparentes, contempler Dieu qui à travers Jésus se révèle comme ayant soif de l'homme, soif de l'amour de ses créatures, soif de trouver en nous une terre d'accueil... Un Dieu qui nous « adore » (merci Yves pour la belle expression)! … quel renversement ! Quel bouleversement de nos images !

    Pour moi, la terre nouvelle, l'autre rive, pour moi-même et pour l'humanité c'est celle des relations fraternelles où les différences peuvent vraiment s'exprimer au risque de briser l'harmonie apparente et de créer des conflits, mais que nous apprendrons à assumer et dépasser pour ne pas qu'ils dégénèrent en guerre... une terre où nous ne vivrons plus sous « contrôle », « sous occupation » « sous dépendance » mais sous le regard bienveillant, aimant et confiant de Dieu et des autres, regard qui nous transformera en profondeur et toutes nos relations avec nous.

    La belle expérience de fraternité vécue pendant la marche ravive et renforce en moi ce désir et cette espérance, plus forts que les réalités douloureuses des divisions du monde qui viennent si souvent les affecter... Merci à chacun et chacune d'avoir contribué avec ce qu'il/elle est à la beauté de cette aventure partagée !

    Belle route à chacune et chacun, avec dans le cœur la « paix itinérante » (pour reprendre la belle expression de Caroline !)...Que les Paroles et les Bienfaits de Dieu continuent à pousser en vous comme des champignons d'Ardèche !... l'expression est mimi, n'est-ce pas ?

Je vous embrasse bien fraternellement et vous reste bien proche par la pensée et la prière.

Elodie


Ch de F

 



Accueil | Nos Sources | Notre Histoire | Spiritualité | Fraternités | Nouvelles | Textes | Formation | Nos Liens