<< Retour
SufferchoixDebarquement
Réunion  Régionale
Sufferchoix 2014
   
         .
     Visite Guidée aux Sain
tes.


    Le 7 Juin 2014 que nous nous somme retrouvé au Foyer de Charité de Sufferchoix , pres de Lambesc, pour notre rencontre de Région (France, Allemagne). Cette année nous avons vécu ce temps de partage avec nos frères de la région Méditéranée (Italie, Espagne, Algérie)et aussi des frères de plus loin (de passage en Europe) et trois frères de Jésus. Nous étions 35 frères pour une semaine.

 
Sufferchoix1 Foyer

La première journée nous avons pris une matinée de prière en silence soutenue par
une méditation de Maurice Zundel:
'' Tout commence aujourdhui ''

MaisonGuanluca

Ce temps de rencontre est une occasion de partages entre frères

GillesJean Clade
alainJuan
AndreasBenoit

Une journée libre et de détente c'est organisée autour d’une excursion en Camargue

Visite du parc ornithologique,

et découverte des Saintes Marie de la Mer et de son histoire


ParcFlamants
VilleLes Femmes
      

    C'est Marc Prunier Curé des Saintes, qui nous a accueilli.
Enssemble nous avons célébré dans l'Eglise forteresse.

MarcRepas

    Après une pause repas, Marc P, nous a invité à une visite guidée et commentée avec passion, de l’église et de la chapelle haute (ancien corps de garde), Nous avons suivis les traces de Marie Jacobé et Marie Salomé, patronnes des Saintes (descente et exposition des chasses dans l’Église le 24 mai) et de leur servante Sara la noire, (vénérée dans la crypte de l’église) patronne des gitans, et dont le culte est célébré principalement lors du pèlerinage des gitans.

Jean LouisToit
ReliquesHorizon

ChritianLe mercredi nous avons repris nos réflections aidé par Christian Salenson.
Il nous a ouvert des portes d'Espérance

La mère Église est dans la joie ! (extraits)
.

    Ce fut par ces mots que Jean XXIII, dont nous venons de célébrer la canonisation, ouvrit le concile. Cette parole était celle d’un moment donné, de ce 11 octobre 1962 mais elle est bien plus que cela. Elle caractérise ce rapport au monde initié par le concile et par Jean XXIII d’une Église qui d’abord aime le monde et sait se réjouir de tout ce qu’il y a de vrai, de saint dans la vie des sociétés. Et donc cette attitude vaut pour aujourd’hui dont on nous dit que c’est un temps de crise.
    Le but de la mission n’est pas la croissance de l’Église. Celle-ci est au service du dessein de Dieu. Le salut signifie la vie en abondance pour tout homme. Le salut ne se limite pas au péché. L’être humain est en attente d’un salut qui vient le saisir dans toutes les formes de sa vie.
   L’histoire du salut ne se confond pas avec l’histoire religieuse de l’humanité. Elle est l’histoire de Dieu présente, souvent cachée dans l’histoire des hommes. A certains moments de l’histoire elle émerge de manière plus vive, plus nette, visible parfois. L’histoire du salut n’est pas l’histoire de l’Église. Elle n’est pas non plus portée uniquement ni d’abord dans l’Église. Elle est la présence du Royaume dans l’histoire collective et individuelle des hommes. Voilà pourquoi l’histoire du salut peut se manifester en dehors de l’Église.



SecrétairesMetitation

Notre réunion se termina par une Eucharistie suivie de la cérémonie très expressive de l'Envoi en Mission :

Je fus aussi très touché, car je ne m'y attendais pas, que Xavier en tant qu'assistant,
confirme mon insertion en Iran où j'y suis depuis 46 ans ». Jean Louis Lejeune.


Roquetasilleneuve

Une soirée détente et d’adieu en ce dernier soir animée par les frères « artistes » nous permet de passer un joyeux moment ensemble, entre chants, musique et la danse des initiés de la « cuca ».


BernardLa cuca
      

Départ et dispersion des frères sur fond de grèves des trains (SNCF).