<<Retour








Cette année nous avons eu la joie de participer

à trois professions perpétuelles

dans notre grande famille rassemblée par le frère Charles de Foucauld.






Frère Jean-Pierre Thouvenot
Petit Frère de Jésus (Charles de Foucauld)

Jean-Pierre
    Le Dimanche le 6 mai 2018, Jean Pierre s'est engagé définitivement à Chevilly-Larue.
.
    Merci Jean-Pierre pour ton engagement définitif dans la Fraternité. Tout a été bien préparé, il y avait aussi une messe à la même heure au Canada, comme ici à Chevilly-Larue !
.
    Les membres de sa famille sont venus, les collègues de travail et des personnes de ses engagements à Lille étaient là aussi. Après la cérémonie on a partagé un verre d’amitié et mangé un déjeuner festif que les invités nous ont apporté ! En tout on a été 57autour d’une centaine de personnes…..il y avait de la musique et des chants.. !

    Je reste bien marqué par cette nouvelle étape où je me suis senti si bien soutenu. J'aurais tant de mercis à formuler pour ces années de vie jusqu'à cette fête. D'abord rendre grâce à Dieu pour ces merveilles, parfois qui peuvent sembler bien cachées mais il s'agit d'ouvrir ses yeux et contempler dans le silence sa présence.
    Je retiens aussi ces beaux témoignages de certaines personnes qui ont été touchées par mon engagement. Comme Marie, vouloir porter le Seigneur en nous afin qu'il fasse tressaillir les cœurs dans les personnes que nous rencontrons.


.Photos.
Les Photos

* * *

Soeur Elodie Blondeau
,
Petite Sœur du Sacré-Cœur de Charles-de-Foucauld

ElodieElodie  fait profession pépétuelle dans la fraternité le 26 mai 2018 à Villeneuve la Garenne...


«J'ai compris progressivement qu'il ne me demandait rien d'autre que de marcher humblement avec Lui
en apprenant de Lui à aimer et en commençant par me laisser aimer...
un chemin qui n'est pas tout tracé mais qui se fait en marchant-un chemin
où je n'ai pas à avoir peur de tomber ou de me tromper...
car quoi qu'il arrive, je sais qu'il est avec moi. »

Voici quelques-uns des mots du dialogue qu'elle à eu avec Isabel Lara, à propos de ses voeux :

Vœu de pauvreté
     Je désire me « laisser attirer par ce qui est simple » et m'efforcer à voir les trésors cachés de la Présence de Dieu dans la vie de ceux et celles qui semblent insignifiants aux yeux du monde. En choisissant la vie de Nazareth, cette vie ordinaire à travers laquelle Dieu se révèle dans la banalité du quotidien, je veux témoigner que l'extraordinaire à vivre n'est pas dans l'héroïsme mais dans des rencontres toutes simples quand elles sont habitées et reconnues comme lieu de salut.
    Je désire vivre une sobriété dans la vie quotidienne dans la vigilance constante à ne pas tomber dans le monde de la consommation, de l'apparence et de l'immédiateté et à utiliser avec discernement les moyens de communication que notre société offre.
     Je désire vivre une solidarité existentielle avec tous ceux qui souffrent d'exclusion et dont la dignité et le droit de vivre n'est pas reconnu , en apprenant d'eux à espérer, aimer et lutter contre tout ce qui défigure l'humain.
Je désire me laisser sauver avec eux à partir de ma propre pauvreté et vulnérabilité et pour cela je demande la grâce d'accueillir mes faiblesses non comme une malédiction ou une source d'exclusion mais comme une chance qui m'ouvre à Dieu et à l'autre.
    Je désire risquer mes talents au service du Royaume en m'engageant avec d'autres à ouvrir des chemins de dialogue et de rencontre entre peuples de cultures et religions diverses. Je désire vivre l'espérance du salut et contribuer à l'advenue d'un monde de paix où les différences seront enfin reconnues et respectées. J'accepte de me rendre disponible à la volonté de Dieu qui me parvient à travers la médiation de la Fraternité afin de pouvoir à la fois m'engager pleinement dans ce qui m'est donné de vivre tout en étant prête à le lâcher si cela m'est demandé » (...)
.
    Vœu de chasteté
    Je désire mettre le Christ au centre de ma vie, de mon cœur et de mes relations et de l'accueillir comme amour premier et privilégié en me laissant aimer et enseigner par lui.
     Je désire passer de longs moments de prière, d'intimité et de dialogue avec Lui pour apprendre de Lui à dialoguer avec le Père et l'Esprit et accueillir leur volonté d'amour et de salut pour le monde.
    Je veux laisser l'Amour du Seigneur purifier en moi mon désir d'aimer et apprendre de Lui le vrai don de soi afin de pouvoir m'attacher tout en me gardant de tout lien de dépendance possessive qui serait une atteinte à ma liberté et à celle de l'autre
    Je désire apprendre et vivre dans mes relations de cette communion trinitaire qui porte le secret de « l'unité dans la différence ». J'ai conscience qu'il n'y a pas d'amour vrai sans respect profond de l'autre dans sa différence. Cette différence peut être pour moi un lieu d'épreuve mais elle est aussi lieu de vérité et une chance pour grandir dans l'accueil de l'autre comme vraiment «autre ».
  J'accepte ainsi d'accueillir les déceptions, les frustrations et les échecs relationnels comme inhérents à tout chemin d'apprentissage de l'altérité.

.
    Vœu d'obéissance
    J'ai découvert chemin faisant que l'obéissance religieuse, loin d'être une soumission passive et une confiance aveugle à une volonté au-dessus de moi, était au contraire :


- Une obéissance active où mon « je » était pleinement impliqué dans une responsabilité à écouter les autres mais aussi exprimer ce que je pense au risque que ce ne soit pas reçu et compris, au risque que cela puisse générer des conflits.
- Une obéissance libre qui sait dire oui mais aussi qui sait et qui peut dire « non » dans une attitude intérieure de confiance.
- Une obéissance responsable qui accepte de se laisser interpeller, remettre en question par les autres et qui ose à son tour interpeller, poser des questions et remettre en question. Une obéissance qui ose prendre le risque des conflits et qui les intègre dans la construction des relations fraternelles.

.Photos.
Les Photos


* * *



Frère Gabriel Maroleau
Petit Frère de l'Evangile
(Charles de Foucauld)

Gabriel    Cette année notre frère Gabriel nous à invité à Lille ou il vit en fraternité depuis 2011.
    Nous avons profité de l'hospitalité d'un Couvent Franciscain pour le temps de notre Rencontre Régionale du 10 au 14 Juillet. C'est à l'occasion de cette réunion que nous avons choisi notre nouveau Conseil de Région avec Andréas Knapp (Régional, Leipzig), Roger Brégeon (Conseillé, Nyons), et Gianluca Bono (Conseillé, Lille)
    L'associaion Magdala nous a apporté un magnifique soutien pour les repas et la fête.
.

 
   La   réunion   régionale   était   à   peine   terminée   que   nous   avions   la   joie d'accueillir de nombreux membres de la famille de Gabriel dans ce même couvent franciscain.
.

 
Pere   Le lendemain 14 juillet, nous avons admiré les symboles choisis par Gabriel   (ou   par   sa   famille   et   ses   amis) pour   signifier   son   engagement définitif dans la Fraternité.Yves
     Pendant que ses neveux et nièces chantaient les litanies des saints, Gabriel était   allongé   à   même   le   sol,   embrassant   la   croix incrustée   dans   le   carrelage   de   l'église! Avant   de s'engager, il a été interrogé sur chacun des trois vœux par différentes personnes (frères, parents ou amis) et après  s'être  engagé,  il  a  reçu  leur  soutien  et  leur bénédiction.
    Parmi les différents objets qu'il a reçu ensuite, le bâton du pèlerin, des mains de Daniel (marcheur de Magdala) l'a résolument tourné vers l'avenir. Merci à Gabriel et à toute l'assemblée !

    Depuis le 15 août je retrouve ma fraternité de Boulevard de Metz après une semaine en famille à Lille (au couvent des Franciscain) et trois semaines à Nantes pour travailler en intérim dans la restauration. C'était l'occasion pour moi de découvrir ce métier en vue de me préparer pour le travail à Magdala, travail qui va commencer ce lundi 20 août où je vais reprendre le poste de Pascal (qui était responsable de la petite équipe qui nous a préparé les repas) et cela jusqu'à fin mai 2019.
    La rencontre régionale et les vœux auront été un nouvel élan donné à Magdala pour permettre à des personnes à entrer dans une vraie situation d'emploi. J'ai trouvé ça formidable et j’espère poursuivre dans ce sens avec eux. Je rêve d'ouvrir avec eux une petite restauration qui ne soit pas simplement une activité «occupationnelle» mais qui puisse dégager des revenus et être un propulseur pour leur réinsertion dans l'emploi.

.Photos.
Les Photos

* * *


Rendons Grâce pour tous ces évènements