<< Retour

«L'incarnation a sa source dans la bonté de Dieu... Mais une chose apparaît tout d'abord, si merveilleuse, si étincelante, si étonnante, quelle brille comme un signe éblouissant: c'est l'humilité infinie que contient un tel mystère. Dieu, l'Etre, l'Infini, le Parfait, le Créateur, le Tout-puissant, immense, souverain-maître de tout, se faisant homme, s'unissant à une âme et à un corps humains et paraissant sur la terre comme un homme, et le dernier des hommes... Pourquoi n'a-t-il pas voulu d'un rang un peu élevé dans le monde, roi, prince, prêtre, savant... condition moyenne au moins...? Ah, c'est que toutes ces élévations sont des oripeaux de comédie... »

 

 

«Et il descendit avec eux, et il vint à Nazareth, et il leur était soumis». Il descendit... Toute sa vie, il n'a fait que descendre: descendre en s'incarnant, descendre en se faisant petit enfant, descendre en obéissant, descendre en se faisant... pauvre, délaissé, exilé, persécuté, supplicié, en se mettant toujours à la dernière place. "Quand vous êtes invités à un festin, asseyez-vous à la dernière place", c'est ce qu'il a fait lui-même depuis son entrée au festin de la vie, jusqu'à sa mort. Il vint à Nazareth, le lieu de la vie cachée, de la vie ordinaire, de la vie de famille, de prière, de travail, d'obscurité, de vertus silencieuses, pratiquées sans autre témoin que Dieu, ses proches, ses voisins, de cette vie sainte, humble, bienfaisante, obscure, qui est celle de la plupart des humains, et dont il donna l'exemple pendant trente ans... ».

 

 

<<<---->>>

Une passion:

Jésus de Nazareth

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Desseins de Charles de Foucauld

 

 

 

<<<---->>>

Jeunesse | Explorateur | Moine | Nazareth | Beni Abbès | Tamanrasset | 1916 | Son héritage