Précédant  

Suivant

2.4

Vous devez vous revêtir d'affectueuse bonté, de bienveillance, d'humilité, de douceur et de patience. Supportez-vous les uns les autres et pardonnez-vous réciproquement, toutes les fois que l'un de vous a une raison de se plaindre d'un autre. 

(Col 3, 12-13).

Si une partie du corps souffre, toutes les autres souffrent avec elle; si une partie est honorée, toutes les autres s'en réjouissent avec elle. 

(1 Co 12, 26).

Constitutions

 

L'amour fraternel qui anime la vie commune doit créer une véritable amitié entre les frères.   Il suppose le souci du bonheur de l'autre, l'attention à ses besoins, la reconnaissance de ses richesses et une réelle affection.

Si notre frère est en difficulté ou tenté de découragement, il trouera en nous compréhension et soutien.

S'il est âgé ou malade, notre amitié nous fait un devoir de lui procurer les conditions de vie qui lui conviennent et de l'aider à vivre dans la paix et la sérénité.

Sans cesse nous chercherons le dialogue et la réconciliation, malgré tout ce qui nous sépare : différences de tempérament, d'âge, de mentalité, de culture, d'origine.

 

 

Précédant

Suivant