Précédant  

Suivant

3.10

Les temps de désert

Je vais la séduire, je la conduirai au désert et je parlerai à son cœur. 

(Os 2, 16)

Le Seigneur dit à Élie: "Sors, tu te tiendras sur la montagne devant moi; je vais passer." 

(1R 19, 11).

En ce temps-là, Jésus monta sur une colline pour prier et y passa toute la nuit à prier Dieu.

 (Lc 6, 12).

Constitutions

 

Plus notre vie est insérée parmi les gens, plus il est nécessaire d'avoir des temps de retraite et de solitude.  Loin de nous couper des hommes, ces temps de désert nous unissent davantage à eux, puisqu'ils nous rappro­chent de Dieu et purifient notre capacité d'aimer. Nous allons au désert à la manière de Jésus qui aimait s'entre­tenir avec son Père et intercéder pour tous les hommes. Chaque  fraternité a un ermitage  ou un lieu de retraite et chaque frère trouve son rythme propre de séjour en solitude. Chaque  frère  fait au moins une semaine de retraite par an et des temps plus brefs au cours de l'année.   Au cours de notre vie, des séjours plus prolongés au désert jalonneront notre cheminement vers Dieu.

Par ailleurs, notre amitié avec Dieu exige des gestes gratuits. C'est souvent au cours des temps de désert et dans les heures de prière nocturne, à l'exemple de Jésus, que cette gratuité peut s'exprimer.   La fidélité à de tels gestes est un signe de la vérité de notre désir de suivre Jésus.

 

 

 

 

Précédant

Suivant